Bâtir une communauté habitable

Bâtir une communauté habitable 2018-08-22T15:50:06+00:00

Project Description

Bâtir une communauté habitable grâce à un développement plus responsable

Le Quartier Capitale est un ensemble de communautés établies de longue date à proximité du centre-ville d’Ottawa, ce qui en fait un endroit où il fait bon vivre, travailler et se divertir.  Il est également convoité comme lieu de développement, ce qui présente des défis importants pour ceux et celles qui cherchent à faire entendre leur voix pour faire en sorte que les nouveaux développements respectent et rehaussent le caractère du quartier.  Il y a actuellement deux Plans de conception communautaire et des Plans secondaires connexes dans le quartier qui visent à orienter le développement à l’intérieur de ces corridors. Cependant, de nombreux autres secteurs sont exposés à des développements individuels.  Dans ce contexte, la Ville d’Ottawa est à élaborer une vision qui pourra guider le développement dans le cadre du prochain Plan officiel.

Je crois que les espoirs et les besoins des communautés locales doivent obligatoirement être pris en compte dans une communauté habitable.  En tant que présidente de l’Association communautaire du Glebe, j’ai assuré le leadership d’un exercice de visualisation très réussi pour la rue Bank. Cet exercice a permis de mettre en œuvre des stratégies innovatrices pour faciliter l’engagement communautaire et permettre des discussions et des négociations éclairées avec les promoteurs et la ville.  J’ai aussi fortement soutenu une approche plus constructive qui s’est traduite par des propositions améliorées, en particulier en ce qui concerne le site du « Beer Store » et du bâtiment Taggart dans l’annexe Carling dans le Glebe. Voici mon plan pour assurer une voix plus forte pour les communautés et un développement plus responsable :

 

Un meilleur processus de planification

– Développer et intégrer l' » expertise communautaire  » dans la planification et le développement pour en faire un complément de l’expertise du personnel municipal en matière de planification, afin d’accroître la réceptivité envers l’apport de la communauté dans les décisions de planification.  Cette approche sera fondée sur un examen et une analyse du processus actuel de planification et de développement, avec un accent particulier sur les moyens novateurs d’engagement et d’équilibrage de tous les intérêts. Elle inclura aussi une comparaison des meilleures pratiques des villes canadiennes et internationales, afin d’éclairer les meilleures options pour Ottawa, de même qu’un examen des ressources pour identifier le personnel, la formation, le processus et les investissements technologiques nécessaires à la prise de décisions en matière de planification communautaire.  

– Insister pour que les recommandations de planification respectent les Plans de conception communautaire et les Plans secondaires connexes et qu’elles soient appuyées par leurs conseillers et communautés respectifs ; contester les recommandations de planification qui se font sans l’appui de la communauté.  Représenter le Quartier Capitale en fournissant des commentaires reflétant notre contexte local dans l’élaboration du prochain Plan officiel, en veillant à ce que la priorité soit accordée à nos collectivités et aux valeurs de nos quartiers, afin de créer une ville qui comprend des  » Collectivités complètes  » dynamiques, où les gens peuvent vivre, travailler et se divertir.

– Veiller à ce qu’une vision d’ensemble soit créée pour les nombreux projets de développement prévus dans un proche avenir près des rues Carling et Bronson (p. ex. rue Booth, proposition de la Société immobilière du Canada, développement immobilier de la Ville), afin de créer des retombées positives pour la collectivité et d’atténuer les impacts du développement.

 

Intensification de la taille appropriée

– Établir des objectifs d’intensification à l’échelle du Quartier et de la ville afin d’assurer une croissance appropriée et gérable dans toute la ville; ces objectifs seraient intégrés au nouveau Plan officiel.

– Travailler avec le personnel de la Commission de la planification pour développer des repères et des outils améliorés pour mesurer les impacts cumulatifs clés, de sorte que nous sachions quand nous avons atteint le maximum de densité ou quand nous ne pouvons pas raisonnablement l’augmenter sans risquer de sérieuses conséquences liées au surdéveloppement. De tels repères pourraient être fournis au Comité de dérogation afin qu’il puisse comprendre l’impact cumulatif des divergences sur l’image du Quartier. Ces repères porteraient, par exemple, sur les commodités communautaires, les arbres, les espaces verts, le ruissellement des eaux de pluie, les impacts de la circulation et seraient établis en fonction d’indices internationalement reconnus de qualité de vie et de durabilité.

– Diriger la participation de la collectivité du Quartier Capitale aux initiatives de planification, comme l’examen du zonage R4, afin de s’assurer qu’il existe un cadre juridique pour un développement qui soit compatible avec les quartiers établis.

 

Développement des grandes rues traditionnelles  

– Établir une certitude quant à l’aménagement le long des grandes rues traditionnelles et des autres corridors commerciaux et de vente au détail.  Dans les endroits où il existe des Plans de conception communautaire (l’ancien quarter d’Ottawa Est, rue Bank au sud de la rivière Rideau), il faudra se conformer aux recommandations des Plans et les mettre en œuvre.  Pour les autres secteurs du quartier, il faudra concevoir des documents de vision et de planification juridique, avec un engagement communautaire approfondi, afin de fournir une certitude pour le développement, en accordant une attention particulière à ce qui est le plus valorisé dans le caractère du quartier, une interface appropriée avec les immeubles résidentiels existants et une diversité croissante d’options de logement.

– Travailler en étroite collaboration avec le personnel de la Ville, les entreprises du quartier et les zones d’amélioration des affaires (ZAC) existantes afin de promouvoir le dynamisme, la santé et le caractère des grandes rues traditionnelles.

– Entreprendre une étude pour établir les causes derrière les devantures de magasins vides, les propriétés abandonnées et les incitatifs qui, par inadvertance, encouragent l’inoccupation et le sous-développement (p. ex. des taxes réduites lorsque les propriétés sont vacantes).  Élaborer des recommandations pour réduire le nombre de locaux commerciaux inoccupés.

 

Les nouveaux développements peuvent changer le caractère des communautés locales, ils peuvent avoir un impact sur les voisins, sur la qualité de vie et la durabilité des quartiers, ainsi que sur le succès des entreprises traditionnelles des grandes rues traditionnelles.  La communauté se sent souvent ignorée lorsque les décisions de développement sont prises. Toutes ces perspectives doivent être prises en compte de façon appropriée afin d’atteindre les meilleurs résultats pour les communautés.

En tant que conseillère, je soutiendrai ardemment l’émergence d’un meilleur processus de planification qui tiendra compte des perspectives de la collectivité et du Quartier et qui respectera les plans de conception communautaire, les plans secondaires et les règlements municipaux existants.

Christine’s Platform